comment choisir sa mutuelle complémentaire

Comment choisir sa mutuelle complémentaire

Il s’agit avant tout d’un travail de fourmi, heureusement facilité par internet. Que ce soit intentionnel ou non de la part des organismes assureurs, il n’y a pas 2 plans d’assurance complémentaires qui se ressemblent, ce qui rend le jeu des comparaisons très malaisé.

Vu ce facteur et le fait que les besoins de chaque assuré sont différents, il n’existe pas de « meilleure mutuelle complémentaire ». Car, au-delà du coût, vous devrez analyser les couvertures offertes et, surtout, si elles sont intéressantes pour votre profil.

Le meilleur investissement en mutuelle complémentaire

La mutuelle complémentaire la moins chère, une fois trouvée, ne sera pas nécessairement la plus rentable. Pour trouver la meilleure mutuelle complémentaire adaptée à votre profil, vous devrez trouver celle qui offre les remboursements les plus élevés dans les types de soin dont vous êtes le plus susceptible d’avoir besoin.

On ne peut évidemment pas tout prévoir. Mais si vous savez qu’il y a des problèmes d’yeux dans la famille, vous veillerez à souscrire à une assurance complémentaire remboursant généreusement ce type de frais. Lorsqu’on a des enfants, on veillera à ce que tous les soins de santé dont ils peuvent faire l’objet soient pris en compte. Si on compte avoir 3 enfants, les frais de maternité, etc.

Définir ses priorités de remboursement et comparer

Vous devrez donc dresser une liste des soins de santé prioritaires. L’idéal est de le faire dans un tableau Excel. Une fois cette liste établie, il « suffit » de se mettre à la recherche des prestataires et des plans offerts. Vous indiquerez sur votre feuille de calcul les montants et pourcentages. En estimant les frais annuels, il vous est possible de simuler les coûts de la mutuelle complémentaire et les remboursements octroyés afin de déterminer laquelle représente le meilleur investissement.

Soyez également attentif à la durée du stage d’attente, au service du tiers payant (vous ne devez pas payer, votre mutuelle paie directement les frais au prestataire concerné), etc.