types de mutuelles complémentaires

Les types de mutuelles complémentaires

On fait la distinction entre 2 types de contrats : les souscriptions individuelles et collectives. La souscription collective se fait via l’employeur, qui prend en charge une bonne partie de la prime. L’employé paie le solde (souvent 40%), il peut également compléter la couverture existante en souscrivant à une "sur-complémentaire".

Il en existe de toutes sortes, donnant droit à des remboursements différents suivant le type de soin et la couverture intrinsèque de la formule. Vous pouvez donc choisir le niveau de protection requis : un bon coup de pouce pour les primes les moins chères, jusqu’à une prise en charge quasi intégrale des factures, y compris les dépassements d’honoraires, pour les primes les plus onéreuses.

  • Mutuelle complémentaire de base : elle couvre essentiellement le gros risque ainsi que les consultations standard et les frais en médicaments. Un extra par rapport à la Sécurité sociale standard.

  • Mutuelle complémentaire standard : un cran au dessus, avec des remboursements plus élevés.

  • Mutuelle complémentaire avancée : avec ce type de couverture, les dépassements d’honoraires sont partiellement pris en charge, ainsi que des prestations courantes, comme les frais d’opticien, de dentiste, etc.

  • Assurance complémentaire de luxe : cette formule prend en charge quasi l’intégralité des montants payés.

Les sites web des sociétés offrant des formules de mutuelle complémentaire vous permettront d’obtenir des devis sans devoir vous déplacer. Renseignez-vous auprès de clients existants afin de s’assurer que la compagnie est sérieuse, c’est-à-dire rembourse bien et vite.